Érosion interne / suffusion
Détermination in situ de la vitesse de l'eau interstitielle

Le paramètre hydrodynamique critique pour un transport de matériaux par l'eau de percolation - érosion interne / suffusion - est la vitesse locale de l'eau interstitielle. Dans les zones où la vitesse de l'eau interstitielle est élevée, le début de l'érosion interne est le plus probable. Jusqu'à présent, la vitesse critique de l'eau interstitielle, à laquelle le transport de matériaux commence, a été déterminée théoriquement à partir de la distribution granulométrique et du gradient hydraulique. L'applicabilité des vitesses critiques de l'eau interstitielle déterminées théoriquement est discutable dans la plupart des cas, car les hétérogénéités locales ne peuvent pas être prises en compte.

La méthode Heat-Pulse permet de mesurer in-situ des vitesses d'eau interstitielle comprises entre 10-7 m/s et 10-2 m/s.
Pour installer la source de chaleur et les capteurs de température dans le sol, ceux-ci sont glissés dans une tige creuse enfoncée dans le sol ou, dans le cas d'une nouvelle construction ou d'une rénovation, directement posés dans le sol à un endroit approprié.

La méthode du gradient permet également de déterminer les vitesses de l'eau interstitielle in-situ. Pour ce faire, il est toutefois nécessaire de faire varier la température de l'eau d'infiltration dans le temps. Comme pour les expériences de traceurs colorés et salins, les temps de percée des "traceurs thermiques" sont déterminés et les vitesses interstitielles sont calculées sur cette base.

Downloads

Axel Fabritius

Géophysicien

T 0049 721 600 20
E-Mail